20 avril 2008

Le film de ma vie

Voilà, je vais vous raconter ma vie.
Je vous ai dis ce que j'étais venu faire par ici.
Et bien sûr, vous savez aussi que j'aime prendre des photographies.
Alors, j'ai eu l'idée de faire comme un petit film pour vous la raconter, avec des images fixes.

Ça pourrait commencer comme cela, comme dans un film ancien, avec un beau lever de rideau, un beau, un lever, un rideau.

film_1

Ensuite, parce qu'il n'y a pas de jours sans, je pourrais vous montrer un train qui passe. Montrer un train. Un train passe. Vous le montrer. Avec mon attente.

film_2

Et avec ce train, dans lequel je suis monté. Je m'en vais quelque part, travailler. Il faut bien s'en aller. Quitter tout. "Quitte ton enfant, quitte ta femme". Laissez tout là, comme ça, sur le quai.
Et attendre que ça s'arrête pour descendre. Que ça s'arrête. Descendre. Attendre.

film_3

Et je commencerais à comprendre que vous en avez marre de cette histoire qui ne rappelle que la vôtre. Peut-être le moyen de locomotion est différent :  voiture, vélo, mobylette. Et vous vous diriez quel est ce type qui raconte des histoires à l'emporte pièce, comme un patchwork. Et je vous dirais que vous avez bien raison de penser ça. Alors je vous dirais "au revoir", "à bientôt". Et, que "vous êtes le bienvenu" par ici. Car enfin, il y a encore plein d'autres histoires beaucoup plus rigolotes.

film_4

Posté par ludoli à 12:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Le film de ma vie

    usibe

    serait ce un appareil qui prend quatre photos en même temps achete à Ebisu?

    Posté par vladimir, 20 avril 2008 à 12:53 | | Répondre
  • Hummm

    Oui, c'est bien de ce genre d'appareil qu'il s'agit, mais c'est un cadeau.
    Aussi je suis bien allé là-bas pour voir une expo sur le surréalisme.
    A suivre.

    Posté par ludoli, 20 avril 2008 à 14:07 | | Répondre
  • Waouw !

    Poète surréaliste à ses heures, c'est pas mal du tout! Ce qui est bien avec toi, c'est que même quand tu dis que tu vas raconter ta vie,....on a 10000 façons de l'interpréter !
    Entretenir le mystère?, lever le voile?, quel importance au fond...ma petite lecture m'a plu!
    PS:Tu sais accepter 38Mo sur ta boîte mail?
    A+

    Posté par val, 21 avril 2008 à 16:10 | | Répondre
  • ... c'est marrant, cette façon d'en dire un peu plus sur ta personne sans pour autant tout dévoiler... un peu comme ces maisons à cloisons coulissantes dont on ferme un panneau avant d'en ouvrir un autre !

    )

    Posté par MariVé, 21 avril 2008 à 18:40 | | Répondre
  • Justement

    je revenais d'une exposition sur "Le Surréalisme : la beauté convulsive".
    J'en reparlerais dans un billet à venir.

    Posté par ludoli, 22 avril 2008 à 15:15 | | Répondre
  • Comme une maison

    japonaise.
    Peut-être une des choses que j'aime le plus ici, dans les maisons, c'est la possibilité de faire évoluer l'espace. Aussi, j'ai du m'habituer aux gens qui les habitent. J'ai découvert le temps de la rencontre, et de son épanouissement.
    Mais tout panneau ouvert ferme un autre espace.
    (Je dérive, et j'exagère).

    Posté par ludoli, 22 avril 2008 à 15:17 | | Répondre
  • Mélancolique

    et du vague à l'âme... le M. Ludoli du moment en somme...

    ^^

    Posté par Cédric - Elinas, 25 avril 2008 à 01:48 | | Répondre
  • Ah bon?!

    Vous le pensez cher Elinas?

    Posté par ludoli, 28 avril 2008 à 16:20 | | Répondre
Nouveau commentaire